Holy Men, ici commence la sainteté, par Mario Testino, photographe

Publié par FABIENRIBERY

10

©Mario Testino

« Eventualy met Gautama a holy man in simple clothes. »

Photographe de mode de renommée mondiale né en 1954 à Lima dans une famille irlando-italienne, mais ayant notamment grandi au Brésil, Mario Testino, installé désormais à Londres, souhaitait être prêtre lorsqu’il était enfant.

Non par goût strict de la morale et des sermons, mais parce que le catholicisme est aussi culte des images et des apparences, jusqu’aux vertiges des sens – gloire et révolution de la Contre-Réforme.

11

©Mario Testino

Moine défroqué de la photographie, Mario Testino a photographié en 2019, avant que la pandémie mondiale ne transforme nos rassemblements de joie en solitudes piteuses, le festival de la Kumbh Mela, ayant lieu en Inde dans la ville de Haridwar, et considéré comme le plus grand pèlerinage du monde.

Réunissant des millions de personnes, les pratiquants hindous cherchent la purification en se plongeant dans le Gange, espérant ainsi se libérer du cycle des réincarnations.

S’intéressant plus particulièrement aux saddhus ou hommes saints, ces êtres ayant quitté la société, leur famille, et leurs éventuelles possessions, pour l’unité avec le divin, Mario Testino a bâti le livre somptueux Holy Men, publié sous boîtier cartonné très soigné par Bessard Editions en deux cahiers agrafés de dimensions différentes, le premier, plus petit, montrant en couleur la vie nocturne des pèlerins et des ascètes, le second étant composé de portraits impressionnants en nuances de gris de ces renonçants d’exception. 

8

©Mario Testino

Vivant dans la nudité et faisant songer aux gymnosophes grecs, les saddhus sont nomades, dépendants des dons des dévots pour leur nourriture.

Ils fascinent, interrogent nos propres soumissions aux impératifs sociaux, déroutent les certitudes par la fermeté de leurs convictions. 

Pour ces hommes en quête d’absolu, yogistes abstinents adeptes du contrôle du souffle, il fallait un ouvrage absolu, illuminé, fou, ivre de beautés.

2

©Mario Testino

D’un côté le virus, les miasmes, les pollutions, de l’autre la pureté, le dégagement, la liberté.

Les couleurs explosent dans les ténèbres, la vie est polychrome, le carnaval est une chance de renouvellement de soi dans l’abolition du fardeau identitaire.

Il faut pour cela des pigments multiples, de l’impertinence, du rire, des audaces, un aplomb à toute épreuve.

3

©Mario Testino

Des Indiens enturbannés sucent des bâtons de glace, des touristes occidentaux se griment, tout va bien dans le pittoresque sans frontière.

Les sadhus nus représentés en pied ou en position de yogi sont magistraux.

Ce ne sont pas des hommes mais des dieux à barbes, moustaches et cheveux longs prolongés par des dreadlocks.

6

©Mario Testino

Des bijoux ornent leur cou, la peau est couverte de poussières blanches.

Photographiés sur fond gris, ces êtres ayant dompté leurs désirs sont désirables, parfois androgynes, incroyablement mystérieux.

L’un a mis sa jambe derrière son cou, l’autre prend la position de Shiva, un autre encore semble un temple issu de la jungle à lui tout seul.

Il y a du folklore, de la parade, une forme d’exhibition, mais plus encore il y a un corps incarné, puissant, terriblement séduisant.

7

©Mario Testino

En 1955, à Berkeley, Allen Ginsberg écrivait le poème Footnote To Howl, dont voici les premiers vers, superbes, clamés notamment lors de ses concerts par Patti Smith : « Holy ! Holy ! Holy ! Holy ! Holy ! Holy ! Holy ! Holy ! Holy ! Holy ! Holy ! Holy ! Holy ! Holy ! Holy ! / The world is holy ! The soul is holy ! The nose is holy ! The tongue and cock and hand and asshole holy ! / Everything is holy ! everybody’s holy ! everywhere is holy ! everyday is in eternity ! Everyman’s an angel ! / The bum’s as holy the seraphim ! the madman is holy as you my soul are holy ! »

Avec Holy Men, son œuvre la plus personnelle à ce jour, Mario Testino prépare peut-être, comme un acte de dévotion, son accès à la sainteté.

cover mario

Mario Testino, Holy Men, book concept and design -SYB-, Editions Bessard, 2021 – 600 exemplaires numérotés

9

©Mario Testino

Mario Testino – Editions Bessard

1

©Mario Testino

Mario Testino – site officiel


Deja una respuesta

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.